Espace Membre    Mot de passe perdu ? | Inscription

Louis Nucera : portrait d'un cycliste

photo : /_files/articles/photos/photo_105.jpg
légende photo : Louis Nucera : portrait d'un cycliste
vidéo :
légende vidéo :

le 11 Juin 2009 15:20
Publié par
Dans : Route

Louis Nucera est un écrivain-cycliste qui nous a quittés en 2000 à l'âge de 72 ans, fauché par un chauffard alors qu'il faisait du vélo.

Il reçut le Prix Interallié en 1981 (pour Chemin de la Lanterne) et le Grand Prix de littérature de l'Académie française en 1993 pour l’ensemble de son œuvre. La légende veut que Molière voulût mourir sur scène. Nul ne sait si Louis Nucera rêvait de mourir sur son vélo qu'il chérissait tant !

Et pourtant, le drame survint beaucoup trop tôt, le 9 août 2000, un mercredi : âgé de 72 ans,  l'écrivain-cycliste encore en pleine forme est renversé par un automobiliste à Carros alors qu'il parcourt l'arrière-pays niçois qui l'a vu naître.

Le courage du roi René
Louis Nucera vouait une admiration sans borne à René Vietto, une légende du cyclisme dont il retraça la carrière dans son livre « Le Roi René ». Le champion italien fut pour lui un modèle tant il appréciait le style et le courage. L'histoire est belle : en ce dimanche 15 juillet 1934,  le petit Louis, deux jours avant ses 6 ans, est perché sur les épaules de son oncle quand il tombe en admiration devant « René le Téméraire » franchissant en vainqueur la ligne d'arrivée tracée sur la Croisette de Cannes, terme de la 11e étape de ce 28e Tour de France.  

Deux dépannages pour un Tonin
Déjà superbe champion, René Vietto acquit aux yeux de Louis le statut de héros légendaire lorsqu'à deux reprises, dans ce Tour 1934,  il dépanna son leader Antonin Magne pour assurer à celui-ci la victoire finale. Dans le livre empreint d'auto-dérision, Louis Nucera nous raconte aussi avec respect les heurs et malheurs de ces fous du vélo qui enterraient leur bicyclette quand ils n'étaient pas satisfaits de « leur » performance ou dormaient par terre pour se punir d'une défaillance.

« La boudeuse » ou la « gracieuse »
Dans « Mes Rayons de Soleil » (Grasset - 16 euros), Louis Nucéra raconte « son » Tour de France : en 1985, il refait le parcours d'un Tour mythique : celui de 1949 remporté par le grand Fausto Coppi. L'auteur nous fait partager ses découvertes, ses joies et ses peines, ses rencontres... et la souffrance, celle endurée par les forçats de la route, ceux qui ont inscrit leurs noms dans la légende du tour : Vietto et Coppi, bien sûr, mais aussi Robic, Bobet, Anquetil, Poulidor, Merckx, Hinault et tant d'autres. Juché sur  sa bicyclette, surnommée tantôt "la Boudeuse", tantôt "la Gracieuse », cet amoureux de la vie nous livre un hymne au vélo, à l'amitié... au bonheur.

Louis Nucera avait trois passions : la littérature, le vélo et l'amitié. En 1994, il publie un autre superbe livre Mes Ports d'attache (Grasset - 17,60 euros), en hommage à ses amis disparus. On y rencontre Cocteau et Brassens et aussi deux amoureux des promenades à bicyclette : les romanciers Henry Miller et Vladimir Nabokov.

Extrait du livre « Le Roi René »
« Quinzième étape du Tour de France : Perpignan-Ax-les-Thermes. « Leader » de l'équipe de France, Antonin Magne porte aussi le maillot jaune. …/… Dans la descente, Antonin Magne tombe et casse sa roue avant. Alors Vietto s'arrête, desserre ses « papillons », et, dans un élan que la postérité a chanté, il offre sa roue à son chef de file. Des sanglots dans la voix, il a le temps de lancer : « Vas-y Tonin ! » Puis il reste au bord de la route, mâchonnant un citron, les yeux rouges, l'invective aux lèvres, tantôt assis sur un talus, tantôt tenant son vélo par le guidon, attendant qu'on le dépanne. Il était 4e au classement général. Il venait de sauver un maillot jaune qu'il aurait, entre tous les coureurs, mérité. La nuit venue, de Dunkerque à Menton, de Bayonne à Strasbourg, on ne parla que de ce renoncement volontaire. Le désespoir de l'enfant-champion était celui de la France sportive. Il accédait à une popularité que seul Georges Carpentier avait connue. »


Louis Nucera, « Le Roi René », Table Ronde, collection Petite Vermillon, 7 euros

 

Découvrez d'autres portaits de grands cyclistes :
Bernard Chambaz : portrait d'un cycliste
Stephen Roche : portrait d'un cycliste
Alfredo Binda : portrait d'un cycliste

Toutes les actus
Imprimer Favoris Transférer à un ami Abonnez-vous aux flux RSS Bike4all